Dans ma ruelle

Maudite Française

Montréal est pleine de charme et très agréable à vivre, été comme hiver. J’aime particulièrement ses ruelles.

Ce sont des passages entre les cours arrière des maisons, entre 2 rues. Elles sont parfois goudronnées, assez larges pour permettre le passage de véhicules (camion poubelle, aiguiseur) et souvent bordées d’arbres car toutes les cours arrières des maisons donnent dessus.

Il s’y passe plein de choses : les enfants de tout le voisinage se retrouvent pour y jouer. Les grands font du vélo, du skate, de la trottinette, jouent au soccer, au hockey, à la « tag » (au loup) les petits dessinent à la craie sur le goudron, promènent leurs poupées, apprennent à marcher pour les uns, à pédaler pour les autres. Au milieu, les parents discutent, rempotent leurs fleurs, lavent leurs voitures, bricolent et sympathisent. Des passants cherchent leur chat, d’autres explorent et prennent des photos. Ça sent le BBQ, la lessive et le lilas.

Il y règne une atmosphère bruyante après le calme de l’hiver, les enfants crient, rient, chantent, pleurent; Les chats miaulent, les adultes s’interpellent, la vie reprend, le printemps et l’été arrivent, apportant avec eux une euphorie toute particulière.

Et quand mon fils me dit; "c'est l'fun, hein Maman, la ruelle, c'est comme un jardin mais dans la rue!" avec les joues rouges et le souffle court d'avoir trop couru, pédalé et ri, je me dit que décidemment, oui , c'est l'fun!
 
Cet article est tiré de mon blogue:
Les tribulations d'une française à Montréal:
http://mhlps.wordpress.com
et la page facebook où je partage mes découvertes québécoises:
https://www.facebook...ncaiseAMontreal 
 
 

lectures


1 billet au total - 1 billet - de 1 à 1 affiché (1 page)




Copyright © 1999-2014 Immigrer.com Inc. Tous droits réservés. Conception Solutions Netaccès