1er retour en France

sonia1801

Retour tout frais de France depuis seulement 48h !
Ce fut une escapade très courte, seulement 8 jours sur place.
 
Un avantage:
Un temps court fait que l'on a pas le temps de se poser les questions si on a fait le bon choix de quitter tout son confort pour partir à l'aventure, si on aimerait rester en France ou si on se voit revenir un jour au bercail.
 
Un inconvénient:
Le manque cruel de temps pour voir tous ses proches, profiter de moments plus longs avec eux et se poser à un endroit pour avoir l'impression d'être un peu en vacances ! Car rappelons le, au Québec c'est 2 semaines de vacances dans la plupart des emplois, donc un séjour de 8 jours en france c'est la moitié des congés partie en fumée... cela laisse songeur sur la bonne utilisation de ses vacances et le bon équilibre entre profiter de ce temps libre pour voyager en terre inconnue ou passer ce temps à revoir ses proches.
 
Pour les prix, les petits budgets devront choisir des départs en avril/mai/juin puis fin septembre/octobre et novembre. les prix restent abordables à ces dates là au départ de Montréal ou de Québec.
Selon nos jobs et notre budget, le mois de mai est apparu comme un bon compromis pour nous. Mais si c'était à refaire, j'opterai pour un retour à Noël car je trouve cette période vraiment difficile à vivre ici.
Car une fois l'émerveillement des décorations de Noël terminé, on a quand même envie de retrouver sa cellule familiale même si les amis expatriés sur place essayent de re-créer au mieux cette ambiance des fêtes.
 
Ce premier retour en France fut réconfortant après 1 an 1/2 au Québec, on sait déjà que l'on ne va pas rentrer de nouveau avant 2015 alors on essaye de stimuler un maximum nos proches de venir nous retrouver ici ! Les arguments sont multiples :
 
- Pour eux c'est un vrai voyage de découverte
- Ils ont 5 semaines de congés payés
- Ils ont un pied à terre sur place (chez nous)
- Les billets d'avion au départ de la France sont souvent moins chers
- Qui ne rêve pas de venir au moins une fois au Canada !
 

Tags : Intégration

La mode au Québec

sonia1801

Étant très girly, l'un de mes premiers soucis fut de reprendre mes marques avec les boutiques de vêtements de Québec.
Heureusement que la mondialisation est passée par là et que même après un voyage de + de 7000 km on retrouve quand même ses repères reconnaît grâce aux marques américaines.
 
Le choc reste cependant assez dur car à l'évidence, on ne s'habille pas pareil en France qu'au Québec. Les grandes tendances sont là mais il est difficile de trouver ce que l'on cherche vraiment.
Dans mon cas, mon plus grand handicap est d'habiter à Québec où les boutiques de créateurs se font rares et n'offrent pas toujours des articles véritablement originaux.
 
Cependant, la ville vit 2 grands évènements de mode majeurs :
- La Braderie de la mode québécoise au printemps et en hiver http://www.braderiedemodequebecoise.com/
- Le festival Québec Mode du 29 avril au 4 mai 2013 http://www.festivalquebecmode.com/
 
Attention au terme de "Braderie", ne vous attendez pas à faire des affaires en or mais plutôt à passer un agréablement moment à découvrir les créateurs locaux et leurs collections.
Certains créateurs rivalisent d'ingéniosité en recyclant des vêtements d'une façon plus que remarquable comme Myco Anna ou font carrément revivre les années "Grease" ("brillantine" en traduction québécoise :thumbsup: ) comme Annie 50!

 
Mais pour être vraiment honnête et cela n'engage que moi et mes goûts, les articles que l'on découvre au fur et à mesure des allées ne sont pas si créatifs et ciblent beaucoup une clientèle d'un certain âge. On est loin de la folie chamarrée de Desigual ou Custo et pourtant les prix se ressemblent vraiment.
 
Le festival de la mode québécoise est elle, une jolie façon de faire des 5 à 7 entre copines dans les bars branchés de la capitale tout en se régalant d'un défilé de mode des jeunes créateurs/boutiques locaux.
 
J'ai donc bien dû mal à trouver "chaussure à mon pied" à Québec selon mes envies... Cependant, tout n'est pas si noir car en habitant au Québec, on est pas loin de la frontière US donc des Outlets des grandes marques américaines  :biggrin2:
En quelques heures vous rejoignez les premiers Outlets US :
- Freeport et Kittery dans le Maine (Portland)
- Woodsbury sur la route de New-York
- Settler's green North Conway
etc.
 
Le but est simple, vous achetez 2 fois plus avec avec 2 fois moins d'argent ! Les plus grandes marques américaines vous offrent ses collections à un prix plus que sacrifié. Mon compagnon a carrément refait toute sa garde-robe avec 250$ en poche.
 
Bon magasinage !

  

Tags : Intégration

Premier match de Hockey

sonia1801

1 an 1/2 après on arrive encore à vivre des premières fois au Québec ! Et cette fois-ci j'ai testé un match de hockey.
Bien sûr pour l'occasion on a voulu avoir les meilleures places car quand on sait la taille de la rondelle et la dimension d'une patinoire, il vaut mieux être au plus prêt de l'action.
Nous étions donc au bord de la patinoire et à chaque action je remerciais la vitre qui nous protégeait de la patinoire et surtout des joueurs qui se lançaient joyeusement contre.
 
Le match : Remparts vs Chicoutimi !
Les Remparts sont l'équipe de Québec et ils ont leur lot de supporters survoltés.
Dès l'entrée dans la patinoire, le vrombissement se fait attendre (Go Remparts Go entonnent tous les supporters), tout les spectateurs sont en rouge (la couleur des Remparts), la musique est assourdissante, le jeu de lumière aveuglant... c'est un véritable show.
 
La mascotte des Remparts entrent en scène et se tortille sur ses patins à glace avant de rejoindre le public pour l'enflammer avec ses danses endiablées.

 
3 périodes se succèdent et sont entrecoupées de 2 pauses de 20 min où la publicité devient reine ! Vous avez le choix entre les pubs à l'écran, les pubs sur la patinoire ou écouter celles diffusées au micro.
 
Mes 2 moments coups de ♥ :
- la musique lorsqu'un joueur est fait prisonnier ! C'este celle que l'on entend dans les Dalton ou dans les western :smile:
- "le baiser" ! La caméra se balade dans le public et lorsqu'elle aperçoit un couple ou simplement un homme et une femme assis côte à côte, elle les filme pour les inciter à s'embrasser et c'est bien sûr diffuser sur écran géant à la vue de tous :smile:
 

 
Malheureusement les Remparts ont perdu... mais le spectacle fut quand même vraiment bon pour nous jeunes néophytes de cette activité ! Il y a eu des bagarres, des prisonniers, des vitres qui vibrent, une rondelle qui a atterri sur le public, une mascotte qui se déhanche et des supporters survoltés !
 
Un super show... mais maintenant il va quand même falloir que j'apprenne les règles de ce sport ;)
 
 
 
 
 
 

 

Tags : Intégration

La pêche aux petits poissons des chenaux

sonia1801

L'hiver c'est long au Québec voir même très très loooonnnnng !
Alors il faut s'occuper pour oublier cette interminable saison et heureusement, au Québec, il y a vraiment beaucoup d'alternatives pour passer du bon temps durant l'hiver.

J'ai donc testé la pêche aux petits poissons des chenaux à Ste Anne de la Pérade. La technique de pêche utilisée pour attraper le poulamon est très simple, il suffit de piquer un petit morceau de foie de porc sur chaque hameçon (ou de la crevette), en cachant bien la pointe, et de descendre la ligne à environ 1 cm du fond. Puis il faut attacher une sorte de petite touillette en plastique au fil et le moindre mouvement de cette dernière vous avertira de la présence d'un poisson. Un coup rapide pour lever la ligne et le tour est joué !
Pour maximiser les chances, il vaut mieux changer les morceaux de foie régulièrement. Le poulamon ne mordera pas à un appât blanchi (qui a perdu tout son sang) !
 
D'ailleurs, le poulamon est loin d'être bête, il a développé des techniques très poussées de diversion :-) Il fait bouger une ligne pour attirer l'attention du pêcheur puis s'attaque sans vergogne à une autre ligne bien plus loin et se régale de l'appât sans se faire prendre.
 
La pêche se déroule sur un lac gelé de décembre à février dans de petites cabanes en bois équipées d'un poêle ! Le confort est sommaire mais la présence du poêle est vraiment appréciée pour le chauffage mais aussi pour cuire les petits poissons pêchés. Pensez donc à apporter votre nécessaire de cuisine !
Par contre, la saveur du poulamon reste assez fade, c'est un poisson à chair blanche qui rappelle vraiment le cabillaud (d'ailleurs il fait parti de la famille des morues).
Chaque côté de la cabane possède son banc et son trou + une rangée de lignes avec les hameçons.
 
Pour nous la pêche fut bonne, plus d'une quarantaine de poissons en à peine 3 heures ! 
 
    
 
Vous vous en doutez bien, le phénomène de la pêche aux petits poissons des chenaux n’est pas nouveau. En l’an 1000 de notre ère, les Iroquois la connaissaient déjà. Des écrits des premiers colons français rapportent la présence du « poisson d’hiver » à Trois-Rivières et dans le fleuve Saint-Laurent. La pêche y était d’ailleurs pratiquée au début des années 1600. Le hasard fait toutefois bien les choses… Le poulamon ayant dû quitter la rivière Saint-Maurice, trop polluée par l’industrialisation, il a choisi d’adopter la rivière Sainte-Anne pour venir frayer.
 
 

Tags : Intégration

Le Carnaval de Québec

sonia1801

Chaque année au mois de février se déroule le fameux carnaval de Québec ! C'est l'une des festivités majeures à Québec avec le festival d'été et c'est même une importante attraction pour les touristes.
Une journée au carnaval de Québec c'est une multitude de découverte. Le jour on déambule à travers les sculptures de neige et on jase avec les sculpteurs venus de tous pays pour tenter de remporter une mention du public ou carrément le 1er prix.
Puis on se laisse tenter par les glissades sur les plaines d'Abraham, on s'exerce au baby-foot humain, on s'offre une petit trempette dans les spas d'extérieurs ou on dévore une queue de castor ( pâtisseries de blé entier étirées en forme de queues de castor, cuites dans l'huile de canola ou de soya, puis servies immédiatement, bien chaude, nappées de beurre et de la savoureuse garniture de votre choix.)

Bref, impossible de s'ennuyer au Carnaval de Québec !
 
 
 
La parade a lieu 2 fois pendant le carnaval et c’est vraiment à voir au moins une fois. Mais je dois vous prévenir des risques encourus lorsque vous poireautez pendant plus d'1 heure dans le froid, les pieds dans la neige...
Soyez prévoyant et sortez habillés chaudement. Ne tentez pas le concours de mode, c'est impossible à cette saison et équipez-vous de votre pantalon de ski, tuque & mitaines si vous voulez tenir jusqu'à la fin de la parade.
 
Cette année j'avoue que j'ai passé mon tour pour regarder la parade car le souvenir de mes orteils gelés et de mes doigts raides comme de la glace m'a pas mal refroidi.
Je suis donc allée tester la 1ère édition de la Brassée du carnaval soit le festibière  :biggrin2:  
 

 
Le principe est simple, les brasseurs locaux sont là pour vous faire déguster leurs bières artisanales et je peux vous assurer que les bières au Québec sont vraiment goûteuses  :wink: Il vous suffit d'acheter votre verre en pré-vente + des jetons et à vous la dégustation.
Bon par contre il faut se méfier du degré d'alcool car on tourne vite autour des 10% !
Je ne regrette donc pas mon choix d'avoir délaisser la parade du carnaval pour partir à la dégustation des produits du terroir dans une tente chauffée qui plus est.
Le Festibière se déroule aussi en été selon le même principe mais avec beaucoup plus de brasseurs et des concerts. Il faut avouer que je préfère le Festibière l'été plutôt que l'hiver.
 
L'anecdote des Duchesses
 
De 1955 à 1996, à l’occasion du Carnaval de Québec, 7 duchesses étaient choisies pour représenter les 7 secteurs de la grande région de Québec. Les femmes qui désiraient devenir duchesse pour le Carnaval devaient, à ce moment, l’exprimer par écrit. Le processus prenait plusieurs mois et les duchesses étaient nommées juste avant la période des Fêtes.
Devenir duchesse impliquait plusieurs étapes. Celle-ci devait suivre des cours de perfectionnement, des cours de maintien et elle devait assister à des séances d’essayage. Tout au long de son mandat, elle était aussi appelée à participer à des conférences, des entrevues télévisées et radiophoniques, et bien plus encore.
 
15 ans après le couronnement de la dernière reine du Carnaval de Québec, des dizaines de milliers de personnes souhaitent toujours le retour des duchesses. Malgré tout, le Carnaval ferme la porte à leur retour.
 
À titre de revanche, l'organisation "La Revengeance des Duchesse" est créee et développe son propore système de sélection des duchesses afin d'échapper aux clichés de la "femme modèle".
 La sélection des nouvelles duchesses se base sur le potentiel créatif de chacune et sur la possibilité qu’elles ont à exprimer leur individualité de manière authentique. Ainsi, sur une période de deux semaines, qui coïncide avec le Carnaval, les duchesses publient des créations personnelles (textes, photos, vidéos) inspirées par les quartiers qu’elles représentent sur un blogue collectif évolutif où aucune ligne éditoriale n’est imposée. Les nouvelles duchesses sont des duchesses 2.0!
 
http://www.revengeanceduchesses.com
 
Je ne vais pas vous en dévoiler plus car il faut vraiment vivre le carnaval une fois pour vivre cette ambiance bonne enfant. Je préciserai juste l'existence de Bonhomme, la star du carnaval de Québec. C'est un personnage aussi célèbre que Céline Dion à Québec, il se balade dans les rues, patine au carré d'Youville, rencontre les enfants dans les écoles, serre la main de M. le Maire... Vous comprendrez donc bien que le but du jeu est d'être pris en photo avec Bonhomme pour pouvoir la montrer à tous ses amis québécois (car pas sûr que vos amis français ou autre comprennent vraiment votre engouement pour cette grosse mascotte).
Moi je n'ai pas encore eu ce plaisir.

 

Si vous voulez tout connaître sur le carnaval, c'est par ici que cela se passe http://www.carnaval.qc.ca
 

 
 

Tags : Tourisme

Mon petit dico franco/québécois à moi

sonia1801

Le français immigré au Québec est connu pour utiliser beaucoup d'anglicismes et c'est vrai MAIS (Attention, je vais me faire des ennemis) les québécois sont loin d'être en reste  :whistlingb: 
 
La première formation professionnelle que j'ai suivi à Montréal, j'ai cru que j'allais abandonner au bout des 10 premières minutes (de quoi être "full fru"), le formateur mélangeait du québécois avec de l'anglais à chaque phrase, intraduisible pour moi pauvre petite française fraîchement débarquée.
Avec le temps, on s'y fait et je reconnais volontiers que l'anglais est assez rare à Québec mais très employé à Montréal.
 
Une fois que les anglicismes québécois sont assimilés après il faut s'adapter aux accents selon les régions. L'accent le plus caractéristique et quasiment incompréhensible pour moi reste celui de la Beauce. Ce qui ne me rassure pas c'est que les québécois me disent que celui là c'est rien par rapport à certains coins de la Gaspésie ou au nouveau Brunswick  :blink2: 
 
Donc 2 handicaps majeurs à surmonter quand on débarque, pour ne rien vous cacher, au départ il est difficile de comprendre précisément la totalité d'une discussion mais on saisit l'ensemble donc on s'en sort... puis avec le temps qui passe, l'oreille s'adapte et aujourd'hui je peux fièrement annoncer que je comprends intégralement les sketch des "Têtes à claques".

                                              
 
Mais trêve de bavardages et à vous de passer le test ! Bonne traduction  :biggrin2:
 
Lors d'un party:
 
- Samedi soir j'étais au party de Marie, j'te dis qu'y avait d'la poupoune là-d'dans ! Dommage que j'étais pas le seul gars : y'avait la moitié des chix qui avait l'bonbon d'collé dans'vitrine !"
 
- Ouais mais j'espère que c'tait pas la même batch que l'année passée ! A part Audrey et Geneviève, ça fessait dans l'dash en maudit 
 
Le rendez-vous:
 
- Peux-tu me donner ton numéro de cell ? Chu pas sûre pour demain soir... J'te lâche un call pour confirmer en fin d'après-midi.
 
- Ok mais si tu préfères on peut canceller et remettre ça !
 
- Non, non, c'est juste que j'ai une autre date à midi dans le Vieux Québec mais le gars est un peu jeune alors j'vais voir...
 
- T'es une maudite folle toi ! Veux-tu que j'te donne un lift pour aller le voir, tant qu'à y être ?
 
Au travail:
 
- Allo ! Je capote, j'ai toujours pas eu mon slip de paye! Qu'est-ce que tu crisse?
 
- J'ai d'la broue dans l'toupet mais y' a pas de trouble ! Au niveau de tes shift, t'es tu correc ?
 
- Tu m'niaises-tu? Je suis tannée d'attendre !
 
 
Le décodeur
http://www.wikebec.org/
 
Pour l'fun
http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/Quebec
 
 
 

 

Tags : Tourisme

Y'a pas d'âge pour le patinage !

sonia1801

Les joies de l'hiver se rapprochent doucement et les plaisirs glacés renaissent de nouveau !
Dès le mois d'octobre, la patinoire du carré d'Youville ré-ouvre cela veut dire pour moi que Noël se rapproche. Si vous ne connaissez pas la place d'Youville, alors il faut absolument partir à sa découverte, c'est ici que naît l'essence des fêtes de fin d'année pour se poursuivre dans la rue du Petit Champlain.

La patinoire n'est vraiment pas grande mais elle offre un charme incomparable, vous pourrez patiner au son des chants de Noël et profiter pleinement du coeur du Vieux Québec et de son ambiance féerique.

Première étape, acheter des patins à glace, vous allez avoir le choix (les filles seulement) entre des patins pour le patinage artistique (avec les petites dents à l'avant, très utiles pour freiner) et les patins de hockey. Quelle plaisir que d'essayer des patins à glace rembourrés et confortables ! Moi qui ai toujours connu les horribles patins en location qui vous blessent à chaque mouvement aujourd'hui je peux dire que je peux dormir avec mes patins sans problème ;-)

Une fois les patins achetés, il faut maintenant se lancer et briser la glace.
C'est ici que l'histoire se complique car apprendre ou plutôt ré-apprendre (dans mon cas) à patiner quand on a 30 ans et bien c'est pas évident.
Les cours pour adultes n'existent presque pas, au-delà de l'âge de 8 ans, vous êtes considéré comme un pro du patin à glace et vous pouvez accéder à des cours plus techniques comme le patinage artistique, le freestyle ou le hockey.
Il ne vous donc reste plus que 3 choix :
Prendre une bonne assurance santé et vous lancer seul sur la glace
Accepter d'intégrer un cours pour enfants en essayant de mentir sur votre âge
Prendre des cours privés

Les cours privés m'ont parus une bonne alternative :-) surtout qu'après de longues recherches, j'ai enfin trouvé un club à Ste Foy qui proposait des cours de groupe pour adultes en plus des cours privés.
Ah et ici on ne dit pas vraiment une patinoire mais un aréna ! C'est toujours bon à savoir car mes premières recherches sur le web sont restées longtemps infructueuses à cause de mon vocabulaire français non adapté au vocabulaire québécois.

Je vais donc commencer des cours de patins à glace et pouvoir avoir du "fun" glacé tous les week-end et même les soirs de semaine car en plus des arénas, il y a des anneaux glacés d'extérieurs comme celui de Gaëtan-Boucher à Ste Foy d'une longueur de 400m et ouvert les soirs de semaine jusqu'à 22h00.

Si vous avez envie de profiter pleinement des joies de la glace, je vous conseille 2 sorties :
Le Domaine de la forêt perdue, c'est un labyrinthe de plus de 10km de sentiers glacés à parcourir à travers une pinède et la forêt. Pas de prix d'entrée, pour y accéder, il suffit d'acheter un produit de base de la ferme !
La patinoire du Canal rideau à Ottawa elle s'étire sur plus de 7 km du Centre-ville près du Centre national des arts jusqu'au pavillon du lac Dow plus au sud.

Bonne glisse !

Dessin tiré de leblogdeorbie

Tags : Culture

Halloween à Québec

sonia1801

Premier Halloween au Québec! Quel évènement!
C'est une tradition peu suivie en France mais très connue quand même grâce à la TV américaine qui nous rappelle sans arrêt l'importance de cet évènement en Amérique du Nord.
Cette fois-ci j'ai pu vivre un véritable Halloween directement sur place :-)

Tout commence quelques semaines avant le 31 octobre, les magasins sont inondés de costumes et d'accessoires tous plus dégoûtants les uns que les autres, les recettes spéciales Halloween fleurissent aux quatre coins du web comme celle des doigts de sorcière et les pelouses des résidences se transforment en cimetières de zombies. Même les pelouses de l'hôtel de ville de Québec sont devenus un grand champ de citrouilles !

Pour bien préparer Halloween, il faut tout d'abord acheter une ou plusieurs belles citrouilles puis les transformer en terrifiant personnage. Oubliez le couteau et la cuillère, ici on vend des outils très pratique pour creuser et sculpter la citrouille selon vos goûts.
La coutume veut que les enfants viennent frapper à votre porte le 31 au soir seulement si votre maison est décorée alors si vous voulez la visite d'adorables diablotins, sortez votre citrouille !

La distribution des bonbons est aussi une chose sérieuse, certains fabriquent des petits sacs à bonbons pour que chaque enfant reçoive équitablement le même nombre de bonbons et d'autres (comme moi) se contentent de piocher au hasard quelques bonbons dans un grand saladier.
Attention, si vous ne donnez rien, gare à votre pelouse et à vos arbres, les petits diablotins s'en donneront à coeur joie pour décorer votre espace avec du papier toilette ou lancer des oeufs contre votre façade.

Pour les adultes, les partys déguisés sont aussi fréquents! Vos hôtes vous reçoivent en vous offrant un cocktail fumant ressemblant plus à une potion magique qu'à une margarita, le buffet se compose de doigts de sorcières, de petits sandwichs en forme de tombes, d'araignées en chocolat ou de gâteau à la citrouille. Ambiance mortellement géniale assurée !

Le 31 octobre 2012 restera le jour où j'ai croisé Barbie à l'arrêt de bus, discuté avec Dracula pendant ma pause déjeuner et laissé traverser king-kong au feu rouge.

VIVE HALLOWEEN !

Tags : Culture

Le Brunch du Dimanche :-)

sonia1801

L'une de mes activités préférées c'est le "Brunch du Dimanche" ! Enfin une activité qui nous change de notre sempiternel dimanche, dernier jour du week-end avant la reprise de la semaine de travail.

Petit rappel dans les terminaisons québécoises concernant les repas:
le déjeuner (QC) = le petit-déjeuner (FR)
le dîner ou le lunch (QC) = le déjeuner du 12h00 (FR)
le souper (QC) = le dîner (FR)
le brunch (QC) = pas vraiment d'équivalence en France, il est consommé entre le petit-déjeuner et le déjeuner (10h - 11h00) et généralement les dimanches et les jours fériés

Le Brunch c'est donc un agréable moment que l'on passe entre amis ou en famille, en règle général, il s'agit d'un buffet qui part des viennoiseries aux assiettes plus copieuses de plats complets. Beaucoup de restaurants proposent cette formule à un prix plus qu'abordable (entre 15$ et 30$ par personne).

Attention quand même aux lieux que vous allez choisir pour ravir vos papilles !
Tout d'abord, faites une réservation, car selon les lieux, les brunch sont très prisés et doivent être réservés 1 ou semaine à l'avance.
Ensuite, selon le quartier vous risquez de "bruncher" avec des personnes bien plus âgées que vous (c’est une activité que le Bel âge adore), renseignez-vous avant pour ne pas débarquer dans une salle religieusement calme avec vos 4 enfants affamés :-)
Une tenue habillée est souvent d'usage selon le standing des lieux (oubliez baskets et jogging)

À Québec, le choix est large pour le Brunch, vous avez des Bagels party rue Myrand ou aux alentours (à proximité de l'Université Laval), des brunch plus huppés au Manoir de Montmorency (lieu très apprécié du Bel âge), des brunch très goûteux à l'Hôtel Musée des Premières Nations à Wendake, des brunch familiaux à l'Aquarium du Québec avec la visite des lieux incluse... Un choix inépuisable !

Bon Brunch à vous !

Tags : Culture

Les plages du Lac St Jean plus belles que celles de Cuba

sonia1801

La première que j'ai entendu cette phrase "Les plages du Lac St Jean plus belles que celles de Cuba" un large sourire a éclairé mon visage! Je me suis dit "qu'est-ce qu'ils sont prétentieux ces québécois".
Et bien je retire cette vilaine pensée et je donne 100 fois raisons à cette phrase, oui les plages du Lac St Jean sont d'une beauté spectaculaire.

Vous comprendrez donc que j'ai passé mes vacances au Lac St Jean ou plus précisément au bord du Lac Kénogami.
Premier constat : C'est quand même bien de pouvoir prendre des vacances :smile:
Deuxième constat: l'image que l'on a du cliché canadien avec un chalet au bord de l'eau et un petit ponton avec son bateau attaché, et bien je l'ai vécu pendant 8 jours!

Les jours se sont enchaînés mais ne se ressemblaient pas, on a pu profiter des Parcs nationaux comme ceux de la Pointe-Taillon et des Monts Valin, découvrir le fjord du Saguenay, titiller les baleines à Bergeronnes (c'est vraiment trop touristique comme activité et je ne compte pas la refaire un jour mais c'est à voir au moins une fois), goûter aux fromages locaux mais aussi à la bière des micro-brasseries.
Bref un programme chargé.

Je ne vais pas vous faire un compte-rendu jour par jour mais plutôt vous faire profiter de mes découvertes et bons plans :

- La location du vélo électrique au Parc de la Pointe Taillon ! Une super invention pour les gens comme moi qui pratiquent du vélo mais à petite dose. Le principe est simple, il s'agit juste d'un assistance (donc on pédale quand même) mais un coup de pédale correspond à 4 coups de pédale. C'est génial dans les montées, on a l'impression d'avoir une fusée aux fesses. Pour faire court, on a fait 42 km en 2h30 avec une pause picnic d'au moins 30 minutes + les arrêts photos.

- La rando "Les Sommets" au Parc des Monts Valin, c'est une petite boucle de 6km très facile mais avec un superbe panorama! Il y a même une table de picnic sur une plateforme avec une vue imprenable sur les sommets. À voir absolument

- Le camping "rustique" au bord du Lac St Jean (Parc de la Pointe-Taillon). Véritable joyau, vous avez plusieurs petits emplacements pour planter la tente + une table de picnic et avec un accès direct sur la plage. Des BBQ sont en location pour faire griller vos chamallows au bord de l'eau.

- La découverte des baleines en Kayak doit être une magnifique activité, on a pas pu le faire à cause de la météo mais je le regrette amèrement car la découverte des baleines en zodiac manque de saveur alors je n'ose imaginer comment c'est en bateau. En kayak, l'approche est plus douce, moins agressive et surtout moins stressante! Car quand on voyage avec 15 autres touristes qui passent de babord à tribord toutes les 10 secondes avec leurs appareils photos et qui sont prêts à passer par-dessus bord pour voir un dos de baleine... Grrrr

Bref, la Région du Saguenay m'a vraiment émerveillée! Prochain voyage: la Gaspésie

Dernier détail, le Saguenay vit un exode rural important depuis ces dernières années et ils existent de nombreuses opérations pour faire revenir les jeunes mais aussi les immigrants! Pleins d'infos sur le web avec des avantages comme la prise en charge de votre déménagement, un voyage exploratoire tout frais payés avec rencontres avec les entreprises locales pour le réseautage, un service d'aide personnalisé, une aide au logement...

Tags : Culture

Le jour où j'ai acheté une minoune

sonia1801

Le sujet qui fâche et qui intéresse tout le monde à la fois:
Acheter une voiture au Québec? Neuf ou usagé?

Je viens de faire ma première expérience automobile et j'ai aussi, par la même occasion, appris un nouveau mot québécois: une minoune!

Dès la fin de l'hiver, nous avions pris la décision d'acheter une voiture car les déplacements en bus devenaient bien trop chronophages.
Nous avons cherché sur internet puis nous avons fait le tour des revendeurs car nous recherchions une voiture d'occasion.
Très vite, nous avons compris que si notre choix allait pour une voiture manuelle, la facture serait moins salée. Parfait pour nous, venant de la France, nous ne conduisons qu'en manuelle.

Notre choix s'est arrêté sur une PT Cruiser manuelle - 95 000 km - 2002 - 3000$. La voiture semblait idéale, un très bon prix, peu de km et une carrosserie impeccable laissant dire qu'elle n'avait jamais eu d'accident.
Nous posons les questions d'usage et le revendeur nous assure que la voiture a été entièrement révisée et que la courroie de distribution n'avait pas à être changée car c'était une chaîne.

Malheureusement pour nous, il s'est avéré que le revendeur mentait et nous avons dû débourser pour le remplacement de la courroie la bagatelle de 1200$ + divers autres réparations.
Et c'est là que la garagiste m'a dit: "vous avez acheté une minoune!"
La garantie du revendeur ne couvrez pas pour ce type de problèmes (comme par hasard) et au fil des jours nous nous sommes dit que cette voiture avait sûrement dû être accidentée.
Sans oublier que sa consommation tournait aux alentours des 15l/100km...

Aujourd'hui elle est en vente, nous avons procédé à une reprise avec un concessionnaire en échange d'une voiture neuve achetée.
On s'en sort pas trop mal car nous nous en débarrassons avant de mettre trop de frais dessus et elle nous aura quand même servie 2 mois.
- ATTENTION - Si un revendeur vous propose une PT Cruiser bleue marine - posez-vous la question si ce n'est pas mienne et enfuyez-vous vite.

Après cette mésaventure, beaucoup de gens nous ont dit qu'il fallait éviter les revendeurs, la plupart n'étaient pas de confiance. Je ne serai pas aussi catégorique car je connais un revendeur vraiment sérieux http://www.autoneron.com, ses véhicules sont vraiment vérifiés et il propose une garantie d'un an (gage de confiance). À l'époque, il n'avait malheureusement pas ce que je cherchais mais je le regrette amèrement aujourd'hui :crying:
Ce revendeur propose tous ses arrivages en exclusivité sur sa page Facebook, si vous cherchez une voiture, jetez un coup d'oeil chez lui avant de vous décider.

De mon côté, la solution de la voiture neuve reste un bon choix, nous profitons d'un taux à 0% offert par le concessionnaire et d'une garantie de 7ans (valable aux USA et au Canada).
Il existe aussi la location achat qui peut être proposée pour un bon prix, dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à faire le tour de tous les concessionnaires et à les mettre en concurrence.
Sachez que les concessionnaires comme Toyota et Nissan gèrent eux-même le crédit pour le financement, cela rend service quand on est nouveau migrant sans historique de crédit.Pour finir, quelques conseils judicieux à lire avant d'acheter:


Bonne chance :wink:

Tags : Culture

La télé canadienne à la sauce américaine

sonia1801

La TV et les programmes fut l'une de mes grandes préoccupations lors de ma préparation à l'immigration!
Et oui, je suis une télévore et surtout une fan de séries TV, il fallait donc que je sache avant de partir si je devais remplir mon disque dur externe de séries TV ou si je trouverai tout ce qu'il faut sur place.

Rassurez-vous, il y a de quoi faire sur place, certes les séries françaises ne sont pas diffusées, bon en même temps vu la qualité des séries françaises, c'est presque un mal pour un bien.
ATTENTION, les fans de Plus Belle la Vie ne vous affolez pas, vous pouvez suivre les épisodes sur TV5 mais avec quelques saisons de retard (on doit être à la saison 2...). C'est le moment de faire un flash-back.

Ici le grand avantage c'est de pouvoir voir les dernières saisons des séries TV américaines et découvrir les prochains succès.

Pour les chaînes à choisir, je vous conseille:
- Mlle (une vraie chaîne de filles) pour ses rediffusions de Sex in the City (Sexe à New-York en québécois) & Friends.
- Séries + pour les fans des Experts, NCIS et autres séries policières
- Prise 2 pour la Petite Maison dans la prairie, Columbo, Ma sorcière Bien-aimée... mais aussi de très bons films
- Teletoon pour les dessins animés à l'humour acide (South Park, Simpsons, Les Griffins, American Dad)
- Canal Vie si vous adoriez M6 en France alors cette chaîne est faite pour vous! Ce sont sensiblement les mêmes programmes (un souper presque parfait)
- Addik TV pour Dexter, Dr House, Esprits criminels

La chaîne Historia peut aussi être intéressante car au Québec on on estime que Dr Quinn, Femme médecin et Kamelott sont des séries "historiques"... Certes, ce n'est pas totalement faux mais de là à les mettre sur une chaîne thématique sur l'Histoire! LOL
J'aurai pu avoir d'excellentes notes en Histoire si j'avais pu disserter sur l' histoire Indienne et les techniques médicales dans les années 1870 du point de vue de Michaela Quinn et Sully!

Et les séries québécoises dans tout ça?
Et bien je n'en connais encore que très peu... Je me laisse dès fois prendre à regarder la sitcom "KM/H" qui possède un peu l'humour d'AB Production, dans le même genre on a "Radio Enfer" où là c'est carrément comparable à "Premiers baisers" ou "Hélène et les garçons".

Pour la partie fims, je suis une adepte des films d'Art et d'essai et je rejette assez fréquemment les films du Box Office. Et bien j'ai été très agréablement surprise de constater que la chaîne Québécoise TVQ possèdait une programmation vraiment intéressante à ce niveau là et en première partie de soirée!
La France ferait bien de copier un peu sur cette chaîne québécoise afin de remonter le niveau de ses programmes.

Pour finir, je vous donnrai un ultime conseil, quand vous lisez le programme TV, même si vous ne connaissez le nom du film posez-vous la question 2 fois!
!!! ICI ON TRADUIT TOUT !!!

Démonstration en quelques mots:
- Danse lascive = Dirty Dancing
- Brillantine = Grease
- Bagnoles = Cars (le dessin animé)
- L'enfant lumière = shining
- La légende du Gros poisson = The Big Fish
- Clanches! = Speed



PS: Les affiches (réalisées par moi) sont des "fake", c'est pour vous donner ce que cela aurait pu donner si le Québec avait aussi détourné sa Franco"FOLIE" en affiche.

Bon visionnage!

Tags : Culture

Le pilier de bois ou le Facebook des Pingouins

sonia1801

Avec toutes ces formalités liées au déménagement, à l'achat d'une voiture ou à la recherche d'un travail, on en oublie presque de visiter et de profiter des espaces qui sont encore inconnus pour nous!

Bien sûr on a fait les visites "conventionnelles" comme celle du Musée de la Civilisation (très bon musée!), de la chute de Montmorency ou la chute de Kabir Kouba. Mais aujourd'hui, je préfère vous parler d'une excursion qui n'a lieu qu'un mois par an au Québec et qui est donc exceptionnelle pour tous les amateurs d'ornithologie.

Il s'agit de la croisière aux Pingouins.

Cette excursion est proposée entre la mi-mai et la mi-juin, date à laquelle les petits pingouins viennent nicher au large de Saint-Jean-Port-Joli. Soit ici, sur un petit bout de rocher appelé le Pilier de Bois.

Bon soyons clairs, quand on pense pingouins on ne pense pas forcément à un petit oiseau d'à peine 40cm (ou 15.74 pouces pour mes amis canadiens) mais plutôt au film de "La Marche de l'Empereur". Et bien non, un pingouin est un oiseau de petit taille et notre esprit nous trompe en l'apparentant à un manchot!
Sans trop faire un cours magistral, cet abus de langage est dû au fait qu'il existe 2 sortes de pingouins:
- le petit pingouin (que j'ai vu)
- le grand pingouin qui s'est éteint en 1844 et qui ressemblait vraiment à un manchot

Comme quoi, même à 30 ans on continue d'apprendre des choses :-)

La question que l'on se pose c'est pourquoi ils viennent ici les pingouins, sur CE rocher et chaque année!
Et bien, C'est à partir de ce point que l'eau salée devient douce, les petits pingouins profitent donc d'un garde-manger bien rempli.

De plus, un pingouin est monogame et si jamais il perd son compagnon/sa compagne de vue lors d'une longue migration, il sait qu'il/elle la/le retrouvera sur ces lieux de nidification. C'est donc un point de rendez-vous, un Facebook pour pingouins.
La ressemblance avec Facebook est même assez proche car il y a une face du rocher qui sert de promontoire "social", c'est ici que les pingouins se rassemblent pour échanger et socialiser.



La croisière dure 5h mais on observe les pingouins qu'1/2 heure pour ne pas rompre l'équilibre de l'éco-système, car les pingouins sont très curieux et il viennent virevolter autour de vous tout le temps où vous êtes présents et laissent leurs nids sans surveillance. Et les cormorans et goélands en profitent pour venir voler leurs progénitures.

Un/une ornithologue accompagne la croisière et décrit au fur et à mesure les oiseaux qui croisent notre route, vous pouvez ainsi découvrir et identifier la plupart des oiseaux du fleuve St Laurent.

C'est une très belle expérience et je la recommande aux petits comme aux grands car on passe un agréable moment bien que très court avec les pingouins québécois!

Tags : Culture

La Chasse aux meubles à Québec

sonia1801

Après mon billet "Wanted un appartement à Québec" je vous avez promis de vous parler de ma chasse aux meubles (qui se poursuit encore à l'heure où j'écris ces lignes)
Je vais donc en profiter pour parler un peu de magasinage, le seul sport qui n'est pas proposé aux jeux olympiques et pour lequel j'aurai une chance de décrocher une médaille d'or. :biggrin2:

Plantons le décor, nous partons de 0 car nous avons fait le choix de ne rien emporter de la France. En effet, lorsque les premiers devis réalisés auprès de plusieurs affréteurs (maritimes et aériens) sont arrivés nous nous sommes dit que de tout racheter sur place resterait la meilleure option financière au vue de la valeur pécuniaire de notre mobilier.

Les électroménagers:

On a besoin d'un frigo, d'une laveuse, d'une sécheuse et d'un poêle ce qui traduit en français de la métropole revient à un lave-linge, un sèche-linge et un four/gazinière. Je précise bien qu'un poêle ici est un four/gazinière car quand je cherchais un appartement sur internet, je me suis souvent posée la question "Pourquoi précisent-ils qu'ils ont des poêles chez eux?"... Et non ce n'est pas un accessoire de cuisine mais bien l'électroménager.
Autre détail, les gazinières n'existent pas vraiment ce sont des résistances électriques en grande majorité ou vitro-céramique (plus rare).

Pour acheter du neuf, il faut compter un bon budget de 2000$ pour l'ensemble. Difficile de sortir une telle somme dès le début mais des solutions d'occase existent :
http://www.aurevenddons.com/ (de la souris d'ordinateur à la laveuse d'occasion)
Emmaüs (le royaume de l'occasion)
Armée du Salut (meubles et électros d'occasion + matelas neufs)
http://meublegaetan.weebly.com/ (meubles et électros d'occasion + matelas neufs)
http://www.villagedesvaleurs.com/ (mobilier occasion)Dans l'une de ces boutiques vous trouverez forcément votre bonheur, la plupart propose une garantie entre 3mois et 12 mois pour les électroménagers. Ils ont tous été contrôlés, testés et nettoyés entièrement.
:good: Petit +, l'Armée du Salut a même une fiche pour chaque appareil avec tous les détails de l'entretien effectué.

La plupart propose une mise de côté jusqu'à 2 semaines mais attention, ici tout le monde déménage le 1er juillet donc 1er arrivé, 1er servi!

Dernier conseil, faites le tour de tous ces magasins avant d'acheter car la différence de prix peut être très importante.

Le mobilier:

Dans les exemples cités ci-dessus il y aussi du mobilier d'occasion, chez Emmaüs c'est carrément la caverne d'Ali Baba pour ceux qui aiment bricoler, poncer, repeindre... Du rétro au kitch en passant par le style antique, un véritable voyage dans le temps.

Si on cherche plutôt du neuf, voici quelques enseignes à retenir avec leur correspondance avec les magasins français :
Léon = Conforama/But // mobilier et électroménagers avec une gamme de prix très grande (les petits budget peuvent trouver leur bonheur). Achat des meubles en ligne ou en magasin et livraison possible.
Brick = Conforama/But // meubles, électros, décoration... même gamme de prix que Léon mais impossible d'acheter en ligne mais tous leurs meubles sont visibles sur leur site internet.
Tanguay = Conforama/But // meubles, électros, décoration... même gamme de prix que Léon mais impossible d'acheter en ligne mais tous leurs meubles sont visibles sur leur site internet.
Ikea = tout le monde les connaît! Seul hic, ils ne sont pas à Québec mais à Montréal. Ils proposent une livraison sur Québec mais cela va vous en coûter environ 90$.

Voici la liste des principaux vendeurs de meubles qui sont des chaînes mais ils ont tous un défaut (sauf Ikea), ils vendent des meubles pour la plupart de style "champêtre", ancien, sobre bref peu modernes.

J'en profite donc pour faire une petit dédicace à une petit boutique basée à Québec qui vend des meubles modernes et cosy à un prix édifiant ! http://www.mobilieridem.com/
Idem Meubles & Déco est vraiment un magasin dans lequel une halte est recommandée pour 3 raisons :
le prix vraiment très compétitif
une sélection originale que vous ne trouverez pas chez tout le monde
les conseillers sont des designers d'intérieur

Livraison proposée en magasin.

Pour la décoration, faites aussi une halte chez Bouclair http://www.bouclair.com/.

Et pour finir, voici quelques correspondances entre les magasins québécois et français car quand on arrive on a vraiment du mal à se retrouver et on cherche tous une grande surface type Auchan ou Carrefour! Arrêtez de chercher, cela n'existe pas...sauf peut-être Walmart mais sans la partie alimentaire qui est très peu fournie (sauf si vous vous nourrissez de chips).

- Monoprix-Intermarché-Leclerc-Carrefour-Casino-Auchan = IGA - Provigo - Métro (que des aliments)
- Gifi - La foirfouille - Tout à 2 euros = Dollarama - Escompte Leconte
- Cultura - Fnac - Virgin = Archambault - La Source - Omer de serres
- Castorama - Bricomarché - Entrepôt du Bricolage = Canadian Tire - Canac - Rona- Réno Dépôt
- Redoute - 3Suisses = Sears - Zellers
- Lidl - ED - Leader Price = Maxi - Super C
- Pharmacie = Jean Coutu - Uniprix - Pharmaprix - Family Prix - Brunet (ils sont aussi bureaux de poste + photomaton)

Bon magasinage!

Tags : Culture

Wanted : un appartement à Québec

Sonia1801

Dès la France, la question s'est posée et dès la France j'ai commencé mes prospections pour trouver mon "home sweet home" (2 anglicismes, je frôle la censure :).

Première étape, trouver un appartement car le prix des chambres d'hôtel ne correspondait pas vraiment à notre budget au-delà de 4 nuits.
Après avoir épluché Kijiji Québec et lesPAC.com nous avons trouvé notre bonheur: un studio meublé en location temporaire pour 6 mois et il était situé à 10 min à pied du travail de mon compagnon. L'IDEAL malgré sa petitesse!
La visite nous a convaincu de l'intérêt des lieux mais un HIC! Il ne sera libre qu'à partir du 2 janvier et nous étions le 12 décembre.
Il faut qu'on trouve un logement pas cher pour quasiment 3 semaines !

Pas facile de se loger pour 3 semaines, les hôtels coûtent trop chers et les motels ne sont pas trop OK pour accorder un bon prix pendant les fêtes de fin d'année.
On a donc commencé à chercher d'autres appartements libres de suite mais soit la localisation n'était pas bonne soit le prix ne correspondait pas à notre budget.
On a fini par se décider pour une solution, certes un peu coûteuse, mais plus économique qu'une chambre d'hôtel : la location à la semaine d'un appartement tout meublé à St Roch (à 5 min du Vieux Québec).
Le rendez-vous est pris avec le propriétaire, l'appartement est propre avec une place de stationnement et un prix de 41$ par jour avec internet compris.

Banco, on le réserve pour les 3 prochaines semaines avant de rejoindre notre petit studio douillet à Ste Foy.

Aujourd'hui cela fait 3 mois que nous sommes à Ste Foy et nous repartons en quête d'un nouvel appartement à Québec.
Tous les baux se terminent le 30 Juin et les préavis sont de 3 mois donc les offres de location d'appartement commencent à s'étoffer dès le mois de mars.
Nous avons conservé notre procédé gagnant Kijiji Québec et lesPAC.com même si ces sites ne doivent contenir que 20 ou 30% des offres d'hébergement. Ici il suffit de se balader dans la rue ou dans le quartier que vous convoitez et de relever les numéros de téléphone affichés sur les pancartes de location.
Cette technique est valable si vous possédez une voiture mais dans notre cas, il était difficile de quadriller un territoire en autobus. Et puis l'avantage d'internet c'est que l'on peut filtrer ses annonces et visualiser des photos, c'est déjà un premier tri.

Nous avions un budget de 500/600$ pour un 3 1/2 (3 pièces et une salle de bain) et pas de localisation précise juste être à moins de 15/20 minutes en auto (achat prévu) du lieu de travail de mon compagnon.
Les visites se sont enchaînées et nous sommes passés du pire au pire... Du 1/2 sous-sol miteux à la cave. Bref, ce fut une calamité car dans la gamme de prix que nous avions ciblé et la localisation (proche de l'Université) sélectionnée, il n'y avait que des logements d'étudiants.
Un défilé de taudis où les peintures étaient défraîchies, les salles de bain remplies de moisissures et des pièces composées d'angles à 70 ou 80 degrés (sympa pour meubler).
J'enlaidis le tableau au maximum mais c'est à peine exagéré.

Nous avons consacré 3 week-end à ces visites et la chance retrouva enfin notre chemin, nous avons déniché la perle rare. Il s'agit d'un 3 1/2 entièrement rénové à Duberger les Saules. Coût de la location: 450$ par mois (chauffage inclus) avec terrasse en bois et jardinet.

VICTOIRE !

En plus, grâce à cette expérience, je connais parfaitement la plupart des quartiers ainsi que les prix pratiqués pour les locations :

- Limoilou: quartier proche du Vieux Québec et des services d'autobus avec des loyers assez bas mais des appartements vétustes pour la plupart.

- St Roch: Bon compromis entre position géographique (à 2 pas du Vieux Québec) et loyer raisonnable. Les appartements sont assez rénovés et ce quartier est très vivant (bars, discothèques, théatres...)

- Vieux-Québec: beau mais cher et impossible de stationner.

- CharlesBourg et Beauport: une distance plus importante qui nécessite une voiture mais les loyers et les appartements sont intéressants.

- Duberger/Les Saules, l'ancienne Lorette et Vanier : pour toutes les bourses avec un large choix.

- Ste Foy: Très cher pour des appartements très moyens.

- Lévis: la rive d'en face où beaucoup de québécois ont fait construire. Les loyers sont élevés mais le cadre de vie est vraiment très bien si on aime la tranquillité.

Prochaine étape et prochain billet : la chasse aux meubles!

Tags : Culture

La plus longue journée de ma vie

Sonia1801

Lundi 5 décembre 2011

Nous recevons un appel de Revenu Québec (employeur de mon compagnon) pour nous signaler que tout était OK pour le visa de travail temporaire et qu’ils attendaient notre arrivée.

Branle-bas de combat, on réserve dans la foulée nos billets d’avion chez Air Transat, enfin… pas tout à fait… On réserve la place du chat en soute et après on réserve nos billets d’avion (ces quelques minutes sont très difficiles car on a toujours peur qu’il ne reste plus de places à bord alors que l’on a déjà réservé pour le chat !). Bref, tout le monde est inscrit sur le même vol, OUF.?On s’occupe de réserver une chambre d’hôtel pour 3 nuits, de louer une voiture pour 1 semaine, de trouver une pension pour le chat…

On prévient la famille du départ dans une semaine et on commence à organiser notre tournée des au-revoir.??Cela faisait 2 mois que nous avions prévu notre départ, les meubles et voitures étaient déjà vendus, notre préavis déjà donné et nous attendions sagement le feu-vert de l’administration de Revenu Québec. Mon compagnon avait été recruté fin mai lors d’un salon professionnel à Paris et les démarches pour obtenir le fameux sésame « le visa temporaire » ont pris encore 7/8 mois.?Parallèlement, nous avions déjà entamé les démarches pour la Résidence Permanente depuis Novembre 2010.?Nous étions donc ULTRA prêts pour partir ! Je ne sais pas combien de fois j’ai dû répondre à la fameuse question " Et alors, votre départ c’est pour quand ? ». Et les réponses variaient au gré des jours : « on attend encore les papiers », « d’ici 2 mois », « l’administration c’est très long », « d’ici la fin de l’année », « en septembre, on sera parti »…

Dimanche 11 décembre 2011

Étant des provinciaux, nous n’avons guère eu le choix que de partir de Paris pour prendre notre vol pour le Québec. Nous avons donc loué une voiture la veille de notre vol pour pouvoir rejoindre l’aéroport dans la matinée (heure de décollage 12h00).??Et c’est parti pour 24h non-stop ! ?Départ de l’Ardèche (petit coin de paradis au Sud de la France) à 22h00, nous avons roulé pendant 7h30 pour rejoindre Paris avec notre chat qui a miaulé pendant 7h00 à l’arrière de la voiture. On ne sait d’ailleurs pas pourquoi il s’est calmé pendant ½ heure. On n’osait même plus parlé pendant cette ½ heure de peur de le réveiller.

Arrivée à l’aéroport de Roissy, enregistrement des bagages, du chat (qui miaulait toujours) et attente en salle d’embarquement.?On monte dans l’avion et de nouveau assis pour 7h30 de vol jusqu’à Québec (ville).

C’est très loooong 7h30 mais on a été courageux et on a somnolé presque 6h00 sur les 7h30. C’est le seul avantage de la voiture à l’étape précédente, on était déjà bien fatigués.

14h30 Atterrissage à Québec, Youpi ! On va pouvoir se lever et marcher. ?Bon en vérité on s’est bien levé mais on a piétiné pendant plus de 4h au lieu de marcher.?La file d’attente de la douane a duré au moins 2h00 puis encore 2h30 pour se faire délivrer le visa de travail temporaire. Et encore, on s’estime chanceux car l’un des douaniers a eu pitié de notre chat (qui miaulait toujours, je plains ses compagnons de voyage en soute qui souhaitaient dormir) et a eu la bonté de faire accélérer le mouvement en nous délivrant LE papier.

19h00 On récupère la voiture de location.?19h30 On arrive enfin à démarrer la voiture et à la faire avancer (oui, c’était une automatique)?20h15 Le GPS capte enfin les routes du Québec (encore heureux car la mise à jour m’avait coûté la monstrueuse somme de 90 euros).?21h00 On dépose le chat (qui miaule toujours) à sa pension qui se trouvait être à 45 min de Québec ! Merci Google Map de m’avoir induite en erreur.?22h45 On trouve enfin le bon chemin pour rejoindre l’hôtel ! À tous les détenteurs de GPS, ne vous énervez pas à rentrer les adresses, contentez-vous du code postal ! ?00h00 La journée est finie et on se couche dans un lit king size.

Tags : Culture

16 billets au total - 16 billets - de 1 à 16 affichés (0 page)




Copyright © 1999-2014 Immigrer.com Inc. Tous droits réservés. Conception Solutions Netaccès